Un calvaire remis à neuf

1-Croix chapelle 1Le calvaire, datant de 1873, s’élève devant le mur pignon de la chapelle de la Vierge douloureuse dont la construction avait été entreprise en 1872 et la décoration achevée en 1907.
C’est là certainement la première grande restauration depuis son érection. La croix elle-même, en grès gris noirci par les années, a été soigneusement nettoyée, puis imperméabilisée. Le Christ, à la belle sculpture bien proportionnée, a été démonté et repeint, causant quelques frayeurs lors de sa remise en place. Au bout de 2 heures d’efforts, le travail presque finalisé, l’équipe de bénévoles a vu le bras gauche de la statue se détacher et se briser en quatre parties! L’artisan-peintre local de service a donc entrepris de recoller les morceaux à l’aide d’un scellement chimique et d’effacer ensuite toute trace de cassure avec quelques coups de pinceau. La fixation du membre réparé fut une manoeuvre délicate, effectuée avec d’infinies précautions.
Avec également la réparation des marches d’accès à la chapelle, le site se prépare à accueillir la procession mariale du 15 août.

Lucienne Fahrlaender

Cet article a été publié mardi, 6 octobre 2015

Déplier/Replier Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant de figurer sur le site.

Mention légale - Flux RSS - Propulsé par WordPress