Réunion publique Trame Verte et Bleue du 05.04.18

Une quarantaine de personnes se sont déplacées à la 1ère réunion publique prévue dans le cadre du projet Trame Verte et Bleue.

Le Maire salue les personnes présentes parmi lesquelles les maires et adjoints de Saint Martin et de Maisonsgoutte. Il remercie les intervenants (Maison de la Nature et du Ried, Ariena, LPO, Fredon) qui accompagnent les Communes de Breitenbach et de Saint Martin dans ce projet et indique que des contacts sont en cours pour élargir aux Communes voisines la démarche initiée à Breitenbach.

Il rappelle que les Communes de Breitenbach et de Saint Martin ont été lauréates de l’Appel à Manifestation d’Intérêt Trame Verte et Bleue, projet de corridor écologique entre les espaces naturels et les réservoirs biologiques de la vallée de Villé et du Champ du Feu, lien fort aussi entre les acteurs économiques situés dans cette trame et qui travaillent à rendre leurs activités compatibles avec la richesse écologique et patrimoniale des lieux. La Région et l’Agence financent à 80% et à hauteur de 90 000€ des actions (état des lieux de la biodiversité, plantations d’arbres fruitiers hautes tiges, de haies, mise à disposition de nichoirs, création  de mares, etc.) menées par les deux Communes ou les particuliers. L’objectif de la soirée est de présenter ces actions et de recueillir les demandes de la part des citoyens intéressés.

Il rappelle aussi les récentes études internationales et françaises qui confirment l’effondrement de la biodiversité et ce dans l’indifférence générale déplorée par le ministre Nicolas Hulot.

Il conclut par les impacts du dérèglement climatique qui vont peser de plus en plus fortement sur cette biodiversité et sur les activités humaines.

Denis Gerber introduit la soirée par un petit film qui met en évidence l’importance des continuités écologiques et des trames vertes et bleues pour assurer gîte, nourriture et reproduction aux espèces animales et végétales dont les espaces de vie sont de plus en plus perturbés par l’activité humaine. Ces trames sont un élément essentiel de l’aménagement du territoire. Il présente la première évaluation réalisée sur les deux Communes en présentant des photos de différents secteurs qui montrent la qualité et la richesse du patrimoine naturel mais aussi quelques motifs d’inquiétude et des pistes d’amélioration :

  • les vergers sont nombreux mais vieillissants
  • les lisières forestières sont souvent dépourvues des ourlets qui permettent une bonne transition entre les espaces ouverts et forestiers
  • il y a des mares et des zones humides qui devront faire l’objet de mesures de protection, de réhabilitation et de mise en valeur, de nouvelles mares seront bienvenues pour renforcer la trame bleue

Le Directeur de la Maison de la Nature de Muttersholtz évoque de multiples actions qui peuvent être menées par tout un chacun et qui contribuent à favoriser la biodiversité. Il s’attarde notamment sur l’intérêt de laisser quelques m² en friche dans un jardin, où hérisson, araignées, orvets, papillons et autres auxiliaires des jardiniers viendront s’installer. Une personne présente confirme en prenant l’exemple de son jardin où un papillon rare et protégé s’est installé grâce à la présence de la grande pimprenelle.

Marc Keller  évoque le retour du milan royal dans le secteur où quatre oiseaux ont été observés récemment (sans doute pour partie en migration) et où un couple s’est installé. Ce retour ne doit pas faire oublier la raréfaction de certains oiseaux autrefois très présents, comme le moineau friquet. Il explique les risques que font peser sur la chaîne alimentaire et donc les oiseaux l’utilisation de vermifuges.

Il évoque aussi les besoins des oiseaux qui nichent souvent dans les trous des arbres : si ces trous viennent à se raréfier, cela impacte la population des oiseaux. C’est pour cette raison qu’une cinquantaine de nichoirs vont être mis à la disposition des particuliers pour des coûts très modiques en raison du financement de 80% par la Région et l’Agence de l’eau. Ces nichoirs, conçus pour des espèces variées d’oiseaux, sont particulièrement robustes et durables et permettent de pallier à l’absence de trous.

Marc Keller indique que le projet TVB permettra de cartographier les sites particulièrement intéressants du territoire, il prend l’exemple d’un secteur de buissons à Saint Martin où est installée la pie grièche écorcheur.

L’échange avec la salle permet d’évoquer différents aspects du patrimoine naturel et bâti, des lycopodes du Hochfeld jusqu’aux bas-côtés des routes parfois encombrés de déchets dûs à des personnes peu scrupuleuses. Il est question notamment de la contribution de l’agriculture de montagne à la richesse des prairies via les fauches tardives. Un agriculteur souhaite cependant que la plantation de fruitiers soit compatible avec les prairies de fauche où la présence d’arbres isolés et dispersés serait contraignante.

L’échange est l’occasion aussi de repréciser que la démarche Trame Verte et Bleue n’est pas une mise sous cloche des espaces concernés mais bien la recherche de compatibilité de l’écologie et l’économie.

Denis Gerber distribue auprès des citoyens présents un post-it où chacun est convié à indiquer les actions qui l’intéressent. De nombreuses demandes sont exprimées pour la création de mares, la plantation de vergers et de haies, la mise en place de nichoirs ou encore de l’animation pédagogiques.

David Gerardin intervient pour préciser tout l’intérêt du Département pour l’expérience en cours qui est à la fois le développement d’un accès « quatre saisons » vers le Champ du Feu et une action intercommunale développée sur trois communautés des communes distinctes. Il place ce projet dans le concept de développement et d’attractivité d’un territoire qui est susceptible de recevoir des soutiens accrus du Conseil Départemental. Sa présence confirme le regard que porte le Département sur les projets en cours de construction par Breitenbach, Saint Martin et sans doute d’autres Communes voisines.

Olivier Duquenois présente l’accompagnement de l’Ariena et insiste sur les aspects pédagogiques à venir. Il présente avec Mathieu Hilaire le travail qui a été fait à destination des écoles et invite les personnes présentes à découvrir et à échanger sur les maquettes présentées.

Le Maire conclut en remerciant tous les présents pour les échanges très constructifs et en indiquant que les communes vont se positionner sur une 2è phase de l’AMI Trame Verte et Bleue en juin pour présenter des actions complémentaires qui permettront de donner plein sens à cet axe Vallée de Villé – Champ du Feu  riche en potentiels.

Jean-Pierre PIELA

Cet article a été publié mardi, 17 avril 2018

Déplier/Replier Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant de figurer sur le site.

Mention légale - Flux RSS - Propulsé par WordPress