Moteurs, carrosseries et chauffeurs à l’ancienne

Voitures anciennes 3

L’amour des belles mécaniques n’est pas près de disparaître ! Le premier rassemblement de vieilles voitures et motos organisé par le Club des Jeunes et le FC Breitenbach a connu un franc succès.

L’orage de la nuit avait donné quelques sueurs froides aux organisateurs, mais le beau temps est revenu, les sourires s’affichent. C’est l’affluence !

Respectables voitures de légende, fringants « young timers », antiques motos, Vespas ou modestes motocyclettes affluent dès 9h à l’entrée du village. Les caisses à savon sont déjà sur place au point de ralliement, le stade, lieu de départ de la parade sur les routes pittoresques de la vallée. Toutes ne vont pas participer, quelques coquettes sont là uniquement pour se montrer !

Unis par une même passion, les collectionneurs n’ont pas tous les mêmes favorites. Francis, dit James, se focalise sur les belles anglaises, Triumph, MG, Austin Healey… « L’odeur dans le garage est particulière, comparable à aucune autre. Ce sont des voitures rustiques, sans grand confort, mais au moteur robuste ». Avec sa Triumph TR3 datant de 1960, il fait partie de 2 clubs organisateurs de rallyes et de sorties dominicales. Daniel, de Sélestat, collectionneur depuis 40 ans, est venu avec une « Rally Salmson » un modèle français de 1932. Mario, en tenue d’époque, pilote un cyclecar français aussi,de 1927, une Amilcar CG55 qui atteint une vitesse de pointe de 90 à 100 km/h. « C’est une passion onéreuse, mais saine », affirme Michel de Thanvillé. Sa 4CV de 1958 voisine avec le cabriolet anglais MG 1971 de son épouse. Et Maurice, du pays de la choucroute, a jugé sage de se déplacer en 404 cabriolet 1968: il a été victime d’un grave accident en voiture découverte le 1er mai en Allemagne. Venu en voisin avec une Fiat Simca de 1935, Jean-Claude, de Maisonsgoutte, apprécie ces rencontres entre copains. « En roulant, je profite du paysage et des odeurs, celle du foin, du tilleul… » Une Fiat 509 de 1926, bouquet rétro sur le capot, s’exhibe et n’a rien à envier à la Ferrari avec laquelle elle fait écurie commune. Présentée avec la photo de son constructeur, elle est un modèle unique: la Rosengart Supertraction 4 portes construite en 1940.

Les motos ne sont pas en reste! Une Monet Goyon 1952 de fabrication française, une NSU Super Fox 1952, allemande, font le bonheur de Jean-Pierre. « Je circule encore avec, elles sont assurées en Collection ». Les amoureux de ces machines se retrouvent tous les derniers dimanches du mois Quai de l’Ill à Sélestat pour se passer des « tuyaux », discuter mécanique ou restauration. « Ces rencontres sont ouvertes à tous ».
Surprenante aussi: une Lapébie 100cc de 1956, dont seuls 100 exemplaires sont connus.

Avec 62 voitures au départ, un beau parcours, une organisation maîtrisée, voilà peut-être le départ d’une belle aventure inter-associative !

Lucienne Fahrlaender

D’autres photos seront très bientôt ajoutées !

Cet article a été publié dimanche, 27 juillet 2014

2 commentaires pour “Moteurs, carrosseries et chauffeurs à l’ancienne”

  1. rauscher, le 5 août 2014

    je trouve super marrant Kammerer André tirant les caisses a savon avec grivé dans la rue de la fontaine a breitenbach

  2. rauscher, le 5 août 2014

    c’était une super idée de faire ce rassemblement d’ancienne voiture il faudra une fois le refaire

Déplier/Replier Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant de figurer sur le site.

Mention légale - Flux RSS - Propulsé par WordPress