Les voeux du Maire pour 2017

Après avoir souhaité une belle année 2017 aux personnes présentes, le Maire Jean-Pierre Piela affirme que « le monde a changé, nous ne sommes plus les mêmes ». Et il évoque 2 problèmes d’ordre mondial, pour lesquels chaque citoyen doit se sentir concerné et agir à son niveau.

« Le dérèglement climatique ne se mesure pas à l’aune du local. Nous n’y accordons souvent qu’une attention marginale, c’est un changement planétaire et de gigantesques forces sont à l’œuvre ». S’appuyant sur des exemples concrets de raréfaction de l’eau, il met en évidence combien ce phénomène déstabilise les sociétés, provoque des migrations massives, génère des famines, des misères et des peurs, berceaux de la violence et de la terreur. « Quand les situations se dégradent, elles font le lit des populismes auxquels nous sommes de plus en plus confrontés. Les haines se déchaînent, le monde peut s’enflammer si nous n’y prenons garde! Nous avons à veiller sur un héritage précieux, celui de respecter autrui, quel qu’il soit. »

Portant ensuite le regard sur les évènements communaux de 2016, le Maire, images à l’appui, rappelle l’avis favorable sans réserve émis pour le PLU et l’approbation de la Déclaration de Projet « Espace Nature » par le SCoT et la Comcom. Le chantier de l’extension-rénovation de l’Espace Socio-culturel, un investissement financier lourd pour la commune, avance à grands pas: l’extension a démarré au printemps 2016, la rénovation sera engagée en début 2017. Autre point positif: les travaux forestiers étant de plus en plus réalisés en régie communale, les économies réalisées ont permis l’achat d’un véhicule 4X4 en 2016. Puis, Jean-Pierre Piela fait un tour d’horizon sur les réalisations, fêtes, animations, sorties, cérémonies, publications, qui ont rythmé la vie du village durant l’année écoulée, l’occasion de remarquer un tissu associatif dense et dynamique et une ouverture vers l’extérieur, sans omettre « le poumon économique de Breitenbach », l’entreprise Egelhof, toujours « moteur » dans le groupe grâce aux investissements à l’usine locale.

« Quant à l’avenir, pour 2017 et au-delà, les projets sont plus faciles à lister qu’à budgéter » avoue le premier magistrat. Quelques objectifs pour les acteurs économiques: le développement du projet agricole et le démarrage du projet hôtelier sur Espace Nature, l’installation de 2 nouvelles yourtes, la réflexion sur la constitution d’une AFU. Pour la commune, la fin des travaux à l’Espace Socio-Culturel, ce qui exigera la mise en place d’une gestion des locaux; la réflexion sur un projet de périscolaire intercommunal; la poursuite de l’aménagement du cimetière pour en améliorer l’accès; l’étude d’une installation photovoltaïque sur l’église dont la toiture est endommagée; des travaux d’embellissement et de voirie; des achats de terrains. « Il est douloureux de devoir faire des choix » regrette le maire.

Avant de remercier tous les acteurs et partenaires du développement durable de Breitenbach, Jean-Pierre Piela plaide pour un travail en commun dans un esprit d’entr’aide et de solidarité, tout en portant une attention particulière aux personnes les plus fragiles.

Jean-Marc Riebel, président de la Comcom souligne d’abord l’excellent accueil reçu à Breitenbach  lors de manifestations intercommunales. Rebondissant sur les problèmes climatiques, il rappelle le lien entre ces derniers et l’approvisionnement en eau potable, un réel enjeu pour la partie montagne, indépendante de la nappe phréatique. « Entre Noël et Nouvel An, nous avons failli utiliser pour la première fois des citernes pour alimenter Fouchy et Steige », et ceci malgré les 52 sources de la vallée.

Il confirme « l’installation de la fibre optique jusqu’à la prise dans tous les foyers de la vallée ». Approuvant la mise en route d’une démarche globale pour le projet de périscolaire qu’il certifie essentiel en terme d’attractivité, il promet un accompagnement par la Comcom. Il conclut son intervention en affirmant son engagement pour une Alsace Centrale qui doit « absolument se structurer au niveau des transports, d’une animation économique et touristique globales ».

Comme de coutume, la soirée s’est achevée par un moment de convivialité.

 

Lucienne FAHRLAENDER

Cet article a été publié jeudi, 19 janvier 2017

Déplier/Replier Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant de figurer sur le site.

Mention légale - Flux RSS - Propulsé par WordPress