Les orchidées de Breitenbach

L’orchidée a de tout temps été une fleur fascinante, de par la taille et la diversité de ses fleurons, par leur forme, leurs coloris souvent chatoyants, voire leurs propriétés aromatiques (la gousse de vanille est le fruit d’une orchidée de l’Océan Indien !). L’horticulture arrive aujourd’hui à la produire en grandes quantités et à créer en permanence de nouvelles variétés, cette plante ayant aussi la capacité de s’hybrider très facilement… mais le joli pot d’orchidée reçu en cadeau aura souvent du mal à refleurir !

Beaucoup de lecteurs ignorent certainement que l’orchidée n’est pas exclusivement une plante tropicale. À l’état sauvage, dans la nature, elle pousse jusqu’aux hautes latitudes de la Scandinavie ou au Canada ! Pour sa part, l’Alsace en compte une bonne cinquantaine d’espèces, localisées sur les collines calcaires du vignoble, dans les prairies humides du Ried, en lisière ou dans les forêts et sur les pelouses d’altitude des Vosges. Ce court article vous en présente quelques espèces bien présentes à Breitenbach, et dont vous pourrez observer la floraison d’avril à juin, pour peu que vous soyez attentifs lors de vos promenades.

Attention, les orchidées sont protégées car fragiles ! Certains de leurs biotopes de prédilection ont disparu ou rétréci, elles sont également très sensibles à la fertilisation agricole et c’est pour cela qu’elles se réfugient bien souvent sur les talus des routes ou le long des fossés. Ne les cueillez surtout pas ! Vous empêcheriez leur fructification et donc leur reproduction. Ne les déterrez pas ! Elles n’ont aucune chance de reprendre dans votre jardin ou sur la pelouse… contentez-vous d’admirer leur très discrète beauté et de les photographier !


ORCHIS MASCULA
(ou Orchis mâle)

Son nom provient de son double tubercule dont la forme rappelle le symbole de la virilité masculine (en latin : orchis = testicule). Sa floraison est précoce (avril-mai), et la plante fleurit souvent en touffes ou groupes assez importants. La couleur est vive, rose à pourpre, très rarement blanche, avec le labelle ponctué de points rougeâtres. À Breitenbach, on la trouvera par exemple au pied de l’oratoire édifié au-dessus du lotissement, sur le talus entre la Croix Sengler et Espace nature …et dans nombre d’autres prairies.



CEPHALANTHERA  LONGIFOLIA
(ou Céphalanthère à longues feuilles)

Un peu plus tardive, elle fleurit de mai à juin, souvent en belles touffes de fleurs blanches en épis. Elle se complait à mi-ombre, sous les arbres ou en lisière de forêt. À Breitenbach, elle orne discrètement les talus de la route sur plusieurs kilomètres en amont du village. En cherchant, vous trouverez également une très belle station à l’intérieur même du site Espace Nature.



DACTYLORHIZA  MACULATA
(ou Orchis tacheté)

Son nom fait référence à ses racines en forme de doigts et à ses feuilles maculées de taches brunes. Cette très jolie orchidée aime les sites très humides, comme par exemple le bord des fossés routiers. La forme, les motifs et la teinte de ses fleurons sont assez variables, dans tous les tons du rose pâle au pourpre, avec quelques rares et magnifiques spécimens entièrement blancs. À Breitenbach, on la repérera aisément le long de la route entre la Charbonnière et le Hochfeld , dans les zones humides de la Chaume des Veaux ou sur le plateau sommital du Champ du Feu, parfois entre les pieds d’arnica.



PLATANTHERA  CHLORANTA
(ou Orchis des montagnes)

Celle-ci pousse en Plaine (fréquente sur les digues rhénanes) et en montagne, délaissant l’étage intermédiaire. Elle peut parfois produire des hampes florales de taille respectable (près de 80 cm au Climont), portant alors de nombreux fleurons verdâtres qui donneront l’impression de vous tirer la langue ! . Elle aussi aime les lieux humides et est largement présente au Champ du Feu par exemple, jusqu’au début du mois de juillet.



LISTERA  OVATA
(ou Listère ovale)

C’est peut être l’orchidée la plus abondante en Alsace, mais aussi l’une des plus difficiles à repérer pour le profane en raison de sa petite taille, de sa tige grêle et de minuscules fleurons en forme de bonshommes, le tout de couleur verte dans les hautes herbes ! Elle est souvent présente tout à côté de l’Orchis tacheté…


Texte et photos : Christian Dirwimmer
Renseignements supplémentaires et contact : christian.dirwimmer@estvideo.fr

Cet article a été publié samedi, 6 novembre 2010

1 commentaire pour “Les orchidées de Breitenbach”

  1. Robert Laub, le 11 mars 2011

    Merci pour ces articles vraiment bien documentés et superbement illustrés, qui invitent à bien ouvrir les yeux tout près, autour de nous.

Déplier/Replier Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant de figurer sur le site.

Mention légale - Flux RSS - Propulsé par WordPress