En visite dans une brasserie artisanale

1-Brasserie Saint PierreUne sortie à la brasserie artisanale de Saint-Pierre figurait récemment au programme des sorties organisées à destination tout public par le Club Gym et Loisirs.

Une vingtaine de personnes se sont ainsi retrouvées pour partager d’abord apéritif et repas de midi au restaurant attenant et suivre ensuite les explications de Cédric, le brasseur.
Cette structure, la plus grande de la région et vrai challenge car elle figure sur la Route des Vins, s’est taillée une place de choix parmi les 40 semblables en Alsace (dont L’Abreuvoir de taille plus modeste à Breitenbach) et les quelque 360 en France. Après 14 années d’existence, elle emploie 5 personnes et produit une trentaine de bières différentes.
Les visiteurs ont pu parfaire leurs connaissance du breuvage et de ses ingrédients principaux: l’eau, dont la qualité est primordiale, entrant pour 85 à 90% dans sa composition; les céréales, comme l’orge maltée, moulues, chauffées, puis filtrées (les drèches serviront à la nourriture animale, elles favorisent la lactation); la fleur de houblon, l’épice du brasseur, utilisée sous forme de croquettes, qui donnera amertume et parfum; et la levure, souvent l’ingrédient le plus secret, car le résultat différera selon la souche et la température d’utilisation.
Ensuite, une série de manipulations pendant 8h pour obtenir un liquide, puis un long processus de fermentation, de refermentation pour les bières à forte teneur, la mise en bouteilles, le stockage et au bout de 5 semaines, un produit vivant, non filtré, non pasteurisé.
Comme il se doit, une opération dégustation en guise de travaux pratiques, mais qui ce jour-là, avait remplacé l’apéritif, histoire de susciter intérêt et curiosité pour cette visite.

Lucienne Fahrlaender

Cet article a été publié lundi, 29 février 2016

Déplier/Replier Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant de figurer sur le site.

Mention légale - Flux RSS - Propulsé par WordPress