Eglise St-Gall : financer la suite des travaux…

Eglise Saint-Gall

La Commune de Breitenbach vient de concrétiser un partenariat avec la Fondation du Patrimoine pour poursuivre les travaux de restauration engagés depuis plusieurs années à l’église Saint Gall.

L’objectif est d’engager une action visant la rénovation de l’orgue et des vitraux du chœur qui subissent un affaissement à certains endroits.

En effet, suite au sinistre de 2001, des fumées toxiques ont fortement endommagé les tuyaux de l’instrument, construit par Curt Schwenkedel et inauguré en 1970. Après expertise, il s’avère que l’orgue doit être déposé, nettoyé, puis réaccordé. Les vitraux de la nef ont été restaurés en 2012 ; c’est là que la vitrailliste a découvert les réparations à entreprendre au niveau des vitraux du choeur. Les travaux sont évalués à 30 000 Euros.

Après un premier contact en juin, la convention officielle a été signée le 30 septembre entre la Commune, le Conseil de Fabrique, la Chorale Sainte Cécile et la Fondation du Patrimoine.

Cet organisme a été créé à Paris il y a 17 ans, à l’initiative de Jacques Chirac car beaucoup de patrimoines ruraux (églises, lavoirs, ponts, fontaines…) commençaient à vieillir et les fonds pour leur remise en état manquaient. L’aide financière a d’abord été apportée par les grosses entreprises, puis l’Etat décida de mettre à disposition de la Fondation les successions vacantes (les successions des personnes qui décèdent et qui n’ont pas d’héritier). La somme ainsi disponible contribuera à financer des projets dans 22 régions, dirigée chacune par un délégué régional. L’opération connaît de plus en plus de succès, notamment en Alsace, 1ère région de France dans le domaine (850 000 Euros investis en 2012). De plus en plus de besoins se font jour, le patrimoine se détériorant partout et le bouche à oreille fonctionne: de 20 projets par an au départ, la Fondation est actuellement sollicitée pour 30 à 35 projets.

Concrètement, une souscription est lancée au moyen d’une plaquette présentant les travaux à effectuer et comportant un bulletin de dons. Elaborée en commun avec la Fondation, elle sera diffusée par la Commune et sollicitera particuliers, entreprises et associations pour les mobiliser autour du projet. Les donateurs pourront déduire 60 à 66% du don, selon les cas, de l’impôt sur le revenu. Les fonds collectés qui doivent obligatoirement transiter par la Fondation seront abondés par celle-ci, proportionnellement à leur montant: plus la somme totale récoltée sera élevée, plus la subvention sera conséquente. La démarche s’inscrit donc dans le cadre d’une sauvegarde du patrimoine.

Le début des travaux est prévu pour l’année prochaine.

Texte : Lucienne Fahrlaender
Photos : Charles Fahrlaender & Michaël Ulrich

Téléchargez la plaquette

Vue intérieure de l'église © Michaël Ulrich

Cet article a été publié lundi, 11 novembre 2013

Déplier/Replier Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant de figurer sur le site.

Mention légale - Flux RSS - Propulsé par WordPress