Bureau de l’AFAFAF du 20 mai 2015

Présents : MM. DILLENSEGER Alphonse, HAAS Fernand, KAMMERER André, KOENIG Raymond, LAULER Gérard, MARCOT Rémy, PIELA Jean-Pierre, STAUFFER Jacques-Albert, ULRICH Jean-Pierre, WITZ Xavier.

Absents : MM. SIEGEL Stéphane, ULRICH Jean-Pierre

1) Préparation de l’Assemblée Générale

Le Président rappelle les deux objectifs immédiats de l’AFAFAF :

  • apporter une solution à la situation d’illégalité dans laquelle se trouve l’association suite aux emprunts réalisés il y a une quinzaine d’années sans l’approbation de l’Assemblée Générale des propriétaires fonciers
  • répartir clairement les charges entre la Commune et l’Association Foncière (entretien des chemins ruraux, fauchage, secrétariat, etc.)

L’Assemblée Générale devra statuer sur deux points :

  • la régularisation des cotisations versées par les membres de l’AFAFAF
  • l’autorisation pour le Bureau de souscrire un emprunt

La procédure à mettre en œuvre sera lourde et nécessitera du temps, mais c’est le coût de la régularisation de la situation de l’AFAFAF afin qu’elle ne soit plus l’objet de recours au motif que les cotisations sont illégales.

La date de l’AG sera fixée en accord avec Me SONNENMOSER vers la mi-juin.

2) Travaux d’entretien des chemins ruraux

La Commune disposera d’une mini pelle durant le mois de juin afin d’entretenir ses chemins ruraux et forestiers.
La partie rurale comprendra si possible les secteurs suivants (en fonction des contraintes de réalisation et de météo) :

  • Sohl
  • Rott
  • Schiebenberg
  • proximité du pont sur le Rottbach, signalé par André KAMMERER)
  • proximité de l’étang (anciennement MARQUIS)
  • chemin à proximité de J.A. STAUFFER
  • chemin du site Espace Nature

Fernand HAAS indique que les saignées du chemin Ibrand sont trop marquées (circulation pénible) et peu utiles en raison de la roche très présente, qui garantit la bonne tenue du chemin. Par contre, des rigoles seraient bienvenues sur le même chemin en forêt car il y a des endroits humides mal drainés.
Jean-Pierre PIELA signale des dégradations sur le chemin du secteur Brunckel.
Rémy MARCOT a réalisé lui-même des rigoles de très bonne tenue sur le chemin qui mène à son bâtiment du Zeischbach.

3) Divers

Les échanges portent sur les contraintes liées à Natura 2000 :

  • nécessité d’une étude d’impact en cas de construction
  • souhait de fauches tardives, pour préserver les plantes et les habitats, mais qui diminuent la qualité fourragère
  • Gérard LAULER indique qu’un locataire d’un de ses gîtes a répertorié une trentaine d’espèces d’oiseaux.
  • Sont évoqués aussi :
    • la sanguisorbe et son papillon associé, l’azuré
    • la rhinanthe tête de coq
    • la pie grièche écorcheur
    • les anciennes variétés de cerises, à protéger, comme la « kurzstiehlele ». André KAMMERER indique qu’une cerise poussait près de chez lui (surnommée cerise « Ida ») qui ne pourrissait pas. Mais cela peut être lié aussi au terrain, pas seulement à la variété. A suivre, puisque des greffons ont été prélevés…
Cet article a été publié lundi, 15 juin 2015

Déplier/Replier Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant de figurer sur le site.

Mention légale - Flux RSS - Propulsé par WordPress