Bonne année nature !

Dernière sortie de l’année, toujours autour de la Chaume des Veaux (va falloir que je m’y installe pour la retraite !). Le temps perturbé de ces derniers jours a fait se dissiper la mer de nuages et un peu de neige est revenu sur les hauteurs, alors que la vallée reste désespérément verte et grise (photos 1-2). La hêtraie d’altitude prend évidemment un tout autre aspect lorsqu’elle est vêtue de blanc sur fond de ciel bleu (photos 3-6) et que seules quelques traces de faune sauvage s’impriment dans la neige.

Mais dès aujourd’hui, le redoux annoncé viendra à nouveau mettre une fin prématurée à la magie. La neige fondante viendra alors à s’infiltrer pour alimenter les sources et gonfler les ruisseaux. Suivons-les… le Rottbach et le Breitenbach confluent juste en aval du village pour se jeter à St Martin dans le Giessen de Steige , celui-ci rejoint à son tour son homologue d’Urbeis en aval de Villé, puis la Liépvrette aux alentours de Val-de-Villé. Son parcours montagnard s’achève là, le Giessen va désormais pouvoir étaler ses eaux vosgiennes dans les prairies du Ried et prendre toutes ses aises sur ces remarquables espaces inondables que vous n’aurez aucun mal à découvrir entre Sélestat, Muttersholtz et Ebersheim par exemple. Pour terminer l’année, et vous en souhaiter une nouvelle sereine et gratifiante, c’est dans ces parages que je vous emmène, à la rencontre de quelques amies croisées là hier soir au soleil couchant…

Cet article a été publié dimanche, 8 janvier 2012

Déplier/Replier Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant de figurer sur le site.

Mention légale - Flux RSS - Propulsé par WordPress