AG des apiculteurs 2015

Apiculteurs AG 2015
En ouvrant l’assemblée générale 2015 au Caveau de la Mairie à Breitenbach, André Kammerer, président, a présenté ses voeux à une assistance toujours nombreuse, souhaitant en particulier une bonne santé aux abeilles. En effet, l’année écoulée s’est révélée peu favorable « les belles promesses du printemps se sont transformées en désillusions ».

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’engouement pour l’apiculture ne faiblit pas dans la vallée! Le syndicat compte 106 membres, dont beaucoup de jeunes. 13 débutants se sont formés en 2014. Un nouveau cycle de formation sera mis en place cette année. Une réunion d’information aura lieu le dimanche 1er février à 10h00 au rez de chaussée de la Mairie de Breitenbach (salle de la paroisse). Les « initiés » des dernières promotions sont aussi invités pour rafraîchir et compléter leurs connaissances. Quatre moniteurs assureront l’encadrement : Jean-Pierre Maisset, André Kammerer, André Freppel et Christophe Cunin.

Le président rappelle la convention signée avec le SMICTOM qui met 2 terrains à disposition pour des ruches : l’un, propice au miel d’acacia, au centre de tri ; l’autre, sur l’ancienne décharge de Neubois.

Question parasites : « les voyants sont au rouge pour l’apiculture » : le frelon asiatique est présent en Bourgogne et dans le pays de Bade voisin; le coléoptère de la ruche, originaire d’Afrique, se rapproche et a été identifié en Italie (il peut mettre en péril la viabilité d’une colonie et provoquer la fermentation du miel); le cynips du châtaignier, parasite majeur de cet arbre, constitue une menace redoutable.
Jean-Pierre Piela, maire, évoque la présence du moucheron japonais Suzuki qui s’attaque aux vignes et petits fruits. En saluant « un syndicat dynamique, imaginatif et actif », il plaide pour un travail d’ensemble sous l’égide des instances et une sensibilisation de la population au niveau du comportement environnemental.

Frédérique Mozziconnacci remercie les apiculteurs pour leurs campagnes auprès des jeunes, notamment dans les écoles.
Jean-Marc Riebel explique que l’apiculture, l’arboriculture et l’agriculture sont avec Juval, « les 3 piliers d’une économie sociale et solidaire » et rappelle le projet de miellerie et de séchoir à fruits collectifs. La difficulté ne réside pas tant dans le financement que dans le choix du lieu adéquat.

André présente la maquette « page d’accueil » du futur site Internet et passe la parole au secrétaire et au trésorier. Le rapport d’activités 2014 est dense: animation au marché du terroir, présence à l’exposition fruitière avec une ruchette, initiation à l’apiculture, recyclage des dégustateurs de miel, sortie avec les arboriculteurs et visite du rucher des Avolets, participation au concours des miels…
Côté finances, le président regrette la perte de 2 sources de revenus (Rêve d’une nuit d’été et Noël dans la vallée) et insiste sur la forte dépense pour l’achat de médicaments. Sur proposition du Comité, la cotisation est fixée à 42€. Quitus est donné au trésorier. Le tiers sortant du comité est reconduit à l’unanimité.

Malgré la mauvaise récolte 2014, quelques apiculteurs ont participé au concours de Colmar. Bernard Tonnelier, de Breitenau, a remporté 3 médailles : l’argent pour le miel d’acacia, l’or pour le miel de forêt, l’or pour le miel de sapin.

L’après-midi s’est terminée par le tirage de la tombola et la vente de semences pour prairies fleuries.

Lucienne Fahrlaender
Abeilles

Cet article a été publié mardi, 3 février 2015

Déplier/Replier Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés avant de figurer sur le site.

Mention légale - Flux RSS - Propulsé par WordPress